Bilan 2017 : 21,5 M€ engagés pour la formation dans la métallurgie Bretonne Spécial

Bilan 2017 : 21,5 M€ engagés pour la formation dans la métallurgie bretonne


 

image 1

L’année 2017 est une année de consolidation de l’activité. Avec une organisation des « portefeuilles d’entreprises » par bassin d’emploi plus que par département, nous avons souhaité accentuer notre présence sur le terrain. La généralisation des « protocoles de gestion » simplifie les démarches administratives des entreprises : 85% de nos dossiers sont directement payés, pour le compte des entreprises, aux organismes de formation.

La formation des salariés


 

 image 2image 3

L’ensemble des dispositifs (plan, CPF, PP, cofinancements FPSPP…) sont mobilisés pour optimiser le développement de la formation des salariés.

Avec une durée moyenne des formations en augmentation (30 heures par salarié), la prise en charge moyenne par bénéficiaire s’établie à 1106 € (y compris la prise en charge du salaire au titre du CPF) soit un engagement global au titre du « plan de formation» de 16,4 M€.

De façon corolaire, nous constatons une augmentation sensible du nombre de stagiaires formés et du nombre d’heures stagiaires.

image 4

Au-delà de l’ingénierie financière et du paiement direct des organismes de formation, l’Adefim apporte un accompagnement et des conseils individualisé sur tous les sujets relatifs à l’emploi et à la formation.

Le CPF a ainsi été mobilisé au bénéfice 1706 salariés dans 177 entreprises avec une durée moyenne de formation de 67 heures. Sur les 16,4 M€ engagés au titre de la formation des salariés, 4,1M€ l’ont été grâce à la mise en œuvre du CPF.

Parmi les centaines de formation éligibles au CPF, l’anglais, puis les certifications de conduite, arrivent très largement en tête des formations engagées.

image 5

 

L’Alternance


 

Après une croissance continue depuis 2004, le contrat de professionnalisation marque le pas depuis 4 ans

467 contrats ont été engagés par l’Adefim Bretagne en 2017 dont 417 sur le territoire breton pour un montant de 3,4M€.

196 entreprises  ont engagé un contrat de professionnalisation, soit à peine 11% des entreprises cotisantes et ceux malgré une importante sensibilisation sur le terrain avec trois « développeurs de l’alternance » mobilisés sur le terrain en 2017.

L’évolution de l’alternance ne doit cependant pas s’apprécier à la seule aulne du contrat de professionnalisation. « Professionnalisation » et « apprentissage » sont effectivement deux types de contrats alternés qui ne se distinguent que par leurs modes de financement. La prochaine réforme de la formation harmonisera d’ailleurs ces deux dispositifs, tout en les maintenant.

Nous constatons ainsi que la formation en alternance a progressé en Bretagne de 40% en 12 ans avec une augmentation plus forte du contrat d’apprentissage au détriment du contrat de professionnalisation qui fléchit depuis 5 ans.

image 6

- Source : Observatoire de la Métallurgie en Bretagne -

 

La formation des demandeurs d’emploi


 

Depuis plusieurs années, l’Adefim Bretagne accompagne la formation de demandeurs d’emploi en activant trois dispositifs en partenariat avec Pôle Emploi : les CSP, les POE Collectives et les POE individuelles.*

Ces financements sont issus de vos contributions versées au FPSPP via l’OPCAIM.

1,6 M€ ont ainsi engagés au bénéfice de 537 demandeurs d’emploi. A noter que la forte progression des engagements en 2017 (+85%) est la conséquence de l’engagement, sur 2017, de certaines POE Collectives prévues en 2018. Les interrogations, fin 2017, sur l’avenir de ces dispositifs, nous ont amené à engager sur l’exercice 2017 des actions déjà planifiées sur 2018.

L’Adefim Bretagne est particulièrement active dans la mise en œuvre des POEC qui constituent une des réponses face aux difficultés des « métiers en tension ».

*CSP : Contrat de Sécurisation Professionnel – POEC : Préparation Opérationnel à l’Emploi Collective – POEI : Préparation Opérationnel à l’Emploi Individuelle

 

Vers une nouvelle réforme de la formation


 

Depuis l’annonce par Muriel PÉNICAUD, Ministre du Travail, des grandes lignes de la nouvelle réforme de la formation, nous savons que l’ensemble du système de la formation va subir sa plus forte évolution depuis 1971.

L’ensemble des acteurs du monde de la formation se préparent aux bouleversements annoncés par une réforme « systémique » dont la première étape sera, dès la fin 2018, la transformation des « OPCA » en « Opérateur de Compétences ».

Si les précédentes réformes (2004, 2009, 2014) ont eu un impact sur nos engagements financiers, l’activité de l’Adefim Bretagne a néanmoins fortement progressé depuis 2001, année de la régionalisation des Adefim bretonnes.

En passant de 3,5M€ à plus de 20M€ engagé par an, le nombre d’entreprises bretonnes accompagnées a été multiplié par 3 et le nombre de salariés formés par 8.

Avec la réforme annoncée, les moyens financiers seront à l’avenir très largement orientés vers les demandeurs d’emploi, l’alternance et les petites entreprises, cela dans le cadre d’une plus forte individualisation des dispositifs via la consolidation du CPF.

Toutes les entreprises, et en particulier les plus de 50 salariés, devront s’adapter à cette nouvelle donne dès le 1er janvier 2019 avec, notamment, la suppression de la période de professionnalisation.

image 7

Modifié le mercredi, 30 mai 2018 16:28

ADEFIM Bretagne - Tous droits réservés - Plan du site - S'abonner au flux RSS  - Mentions légales - Administration - Site géré par Joomla! e Breizh